Zlatan Ibrahimovic, c’est un peu le Mohamed Ali du football moderne. Egocentrique et souvent à la limite de l’arrogance, il n’a pas sa langue dans sa poche. Ses déclarations sont souvent aussi fracassantes que ces gestes acrobatiques. Voici une compilation des onze phrases les plus « zlatanesques » du buteur suédois.

« Retenez bien mon nom et mon visage. Je m’appelle Zlatan Ibrahimovic et je vais devenir le meilleur joueur de football du monde. »

C’est la première et la plus ancienne des nombreuses déclarations fracassantes de Zlatan Ibrahimovic. A l’époque de cette sortie, il a 18 ans et signe son premier contrat pro au FC Malmö. Dans le vestiaire, face à ses coéquipiers, il est le plus jeune mais ne se laisse pas impressionner.

Optimized-Zlatan_IBRAHIMOVIC_FANS_NATION

« Le public demande beaucoup, ce qui est étrange, car par le passé, il n’y avait rien. »

Sifflé par le public du Parc des Princes après un doublé contre Nancy, l’attaquant du PSG, qui à cette époque est meilleur buteur du championnat (24 buts en 25 matches) ne mâche pas ses mots en zone mixte.

« Je ne connais pas beaucoup la Ligue 1, mais la Ligue 1 sait qui je suis. »

Lors de sa présentation officielle au Paris Saint-Germain, Zlatan sort cette phrase qui inspirera plus tard sa marionnette dans les Guignols de l’info. A l’issue de la saison 2012, il termine meilleur buteur du championnat avec 30 réalisations en 34 matches.

Optimized-Zlatan_IBRAHIMOVIC_FANS_NATION_Football

« J’ai deux fils. Les vrais hommes font des hommes. »

Zlatan à propos de ses deux fils, Maximilian et Vincent Ibrahimovic.

« Je n’ai pas besoin d’un Ballon d’or pour savoir que je suis le meilleur. »

L’opinion de Zlatan à propos du Ballon d’Or. Cristiano Ronaldo et Lionel Messi ne lui ont toujours pas répondu.

« D’abord je suis allé à gauche, lui aussi. Puis je suis allé à droite, lui aussi. Puis je suis retourné à gauche, et là, il est allé s’acheter un hot dog. »

L’explication de Zlatan Ibrahimovic à propos de son dribble spectaculaire face au défenseur des Reds de Liverpool, Stéphane Henchoz.

Optimized-Zlatan_IBRAHIMOVIC_FANS_NATION_Football1

« Ce que John Carew fait avec un ballon, je le fais avec une orange. »

John Carew, l’ancien attaquant norvégien de Valence et de l’Olympique Lyonnais déclare à l’époque : « Les dribbles d’Ibrahimovic sont inutiles. » Zlatan Ibrahimovic lui répondra quelques jours plus tard…

« J’étais une Ferrari conduite comme une Fiat. »

Si Zlatan n’est resté qu’une seule saison au FC Barcelone, c’est probablement en raison de ses différents avec l’entraîneur de l’époque, Pep Guardiola.

« Deuxième, c’est comme être dernier. »

Réaction de Zlatan Ibrahimovic lorsqu’il apprit qu’il était deuxième sportif suédois de l’histoire, derrière Björn Borg. Selon lui, il devrait occuper, à lui seul, les cinq premières places de ce classement.

« J’ai placé la Suède et la France sur la carte du monde».

Les mots de Zlatan Ibrahimovic avant le barrage aller face au Danemark pour l’Euro 2016. Juste avant cette déclaration, il répond à un journaliste français de la façon suivante : « J’ai joué 11 matches, j’ai mis 9 buts et délivré 5 passes décisives. Si je suis vieux et faible, alors imaginez quand j’étais encore jeune… »

Optimized-Zlatan_IBRAHIMOVIC_FANS_NATION_Football_2

« Peu importe ce qui se dit ou s’écrit. Au PSG, il n’y a qu’un chef. Est-ce moi ? C’est exact, naturellement. »

Une des dernières déclarations de Zlatan après avoir reçu son dixième Ballon d’or suédois.