Loin des yeux, près du cœur

Wayne Busbridge est certes aveugle, mais cela ne l’empêche pas se rendre à l’Emirates Stadium pour suivre chacune des rencontres de son club de cœur en direct.

Né malvoyant, Wayne Busbridge a perdu la totalité de sa vue il y a treize ans. « Vous comprenez, ça fait maintenant 36 ans que je suis fan absolu d’Arsenal. Par le passé, je rentrais chez mois après les matches pour voir les ralentis de plus près », partage ce mordu des Gunners aux micros de la BBC. Mais depuis, c’est surtout grâce à la radio que Wayne peut se dessiner le film du match dans sa tête. « Les commentaires directs à la radio sont fantastiques. Les rencontres prennent vie, surtout quand on commence à dépeindre les couleurs des chaussures portées par les joueurs ou qu’on décrit un public qui s’enflamme ».

"My wife is corrupting my guide dog by giving it a Liverpool FC bowl"

Meet blind Arsenal fan Wayne in 'The Blind Faithful' podcast: http://bbc.in/1LgMYm1

Posted by BBC Radio 5 live Sport on Wednesday, October 7, 2015


2003-2004

Si Wayne Busbridge devait choisir un seul passage de l’histoire des Gunners qu’il aurait souhaité voir, c’est bien la saison 2003-2004. 115 ans après Preston North End, Arsenal terminait le championnat invaincu. C’est dire l’exploit réalisé par ce groupe incroyable, surnommé les « invincibles ». Avec son trio de Français – Vieira, Pirès et Henry – les Gunners pouvaient faire la différence à tout moment et régalaient le public anglais sans conteste, Wayne Busbridge y compris.

Arsenal, invaincu

Un football fédérateur

Lorsque Wayne Busbridge se déplace à l’Emirates Stadium, il se sent proche de la communauté de fans qui l’entoure. « Tous sont préoccupés par ce qu’il se passe sur le terrain. Je peux me sentir libre de m’exprimer et de participer à l’aventure. Des fois, mon opinion est même plus tranchée que d’autres fans et je suis prêt à défendre ma position. »

C’est d’ailleurs une des qualités majeures du football qui, comme d’autres sports, permet justement de fédérer des personnes de tous horizons autours d’une même passion. « Le sport a le pouvoir d’unir les gens d’une manière quasi-unique », témoignait un certain Nelson Mandela.

Un chien-guide corrompu ?

Au dépit de Wayne Busbridge, sa femme est une supportrice dévouée du club du Merseyside. Souvent, elle se rend à Liverpool pour encourager les Reds – difficile à digérer pour tout fan des Gunners.

Mais ce qui dérange Wayne Busbridge plus encore est le fait que sa femme ait acheté un bol pour chien aux couleurs du club de Liverpool. « Elle est en train de corrompre mon chien-guide. Je ne comprends vraiment pas ce qui lui passe par la tête… »

Sacré sens de l’humour, pour un supporter qui ne s’arrêtera à rien pour vivre le football au cœur de l’action!