David contre Goliath

Passé inaperçu, ce premier tour de Capital One Cup a vu quelques exploits se produire, comme les éliminations de cadors de Premier League : Chelsea, Arsenal mais aussi Manchester United.

Les Red Devils accueillaient les joueurs de Middlesbrough dans ce qui s’annonçait comme une rencontre facile. Seulement, les 5e de Championship, l’équivalent anglais de notre 2e division, n’ont pas tremblé contre l’équipe de Louis Van Gaal. Ils ont réussi à faire trainer le match jusqu’à la séance des tirs aux buts pour s’imposer malicieusement.

Une idée lumineuse

Dans les tribunes, les supporters visiteurs de Middlesbrough ont eu une idée lumineuse pendant le match. Tout est parti d’un constat alarmant : la métallurgie du nord de l’Angleterre est dans un état désespéré. Plusieurs entreprises majeures ont fermé leurs portes, laissant près de 2000 personnes et leur famille sur le carreau. Pour apporter leur soutien à ces travailleurs, les fans de football, bien aidés par les clubs, utilisent tous les moyens à leur disposition. A Manchester, ils ont tous brandi leur téléphone portable allumé comme symbole de solidarité à la 10e minute.

Middlesbrough

Ces initiatives se multiplient pour soutenir la métallurgie de la Teeside, la grande région où se trouve aussi Middlesbrough.

Un signe fort, une communauté soudée

En amont du match, John Donovan, responsable d’un des groupes de supporters du club, avait annoncé : “Si on peut avoir 10 000 supporters pendant le match qui utilisent leur téléphone mobile à un moment précis, cela serait un signal fort pour montrer notre support à ces travailleurs de l’acier et leur famille. On montrerait une communauté unie et déterminée à offrir son aide.”

Les supporters des Boro (surnom de l’équipe de Middlesbrough) ont fait le déplacement en nombre à Old Trafford, surnommé aussi le “Théâtre des Rêves”. Avec 10 050 supporters, c’est le plus grand contingent de supporters depuis celui de Conventry City il y a presque 10 ans ! Il faut dire que le club de la Teeside a bradé les tickets à 5£ pour favoriser cette opération de soutien à la métallurgie.

A video posted by Paul Blain (@bigblainsta) on

D’autres stades affichent aussi leur appui : Leeds et Cardiff ont une grande banderole où est inscrite la phrase “Save our steel” (“Sauvez notre acier”, ndlr). Les joueurs portent des tshirts “SOS” (double signification !) pendant l’échauffement et d’anciens travailleurs avaient été invité sur les pelouses pour témoigner leur gratitude pour toute cette cohésion.

Aitor Karanka, le manager de Middlesbrough, a tenu à remercier tout le monde : “Le club est très engagé envers ceux qui sont affectés par cette tragédie. Je ne suis là que depuis 22 mois mais je sais à quel point cette industrie est importante ici !” Steve Gibson, le président du club, s’en était pris au ministre du gouvernement responsable de ces fermetures d’usines en Angleterre, le traitant publiquement de “clown absolu”.

Au final, une belle histoire qui montre à quel point les fans sont prêts à s’impliquer dans les actions qui sont proches de leurs cœurs.