La grande Histoire du football est faite d’exploits, d’équipes, de matchs de légende et surtout de joueurs mythiques. Ces idoles, qui ont su marquer toute une époque, sont extrêmement populaires auprès des supporters. Les passionnés du football sont également obligés de reconnaître leur grandeur.

Vous l’aurez compris, les joueurs mythiques font bien souvent l’unanimité de par leur riche carrière et leur manière de jouer. Voici un top 11, peut-être un peu subjectif, sur ces mythes qui, à la simple évocation de leur nom, donne la chair de poule aux passionnés.


1) Johan Cruyff au FC Barcelone

Cruyff

Johan Cruyff et la Catalogne, c’est une vraie histoire d’amour footballistique. Le natif d’Amsterdam, arrivé au Barça en 1973, a fondamentalement révolutionné le jeu Blaugrana qui tire encore aujourd’hui ses spécificités de l’héritage du hollandais. Joueur puis entraîneur, il est à l’origine des plus grands succès du club, notamment sur la scène européenne et est une légende adulée du côté du Camp Nou.

Guardiola, Vilanova et maintenant Luis Enrique, tous se réclament du « football total » porté vers l’attaque démocratisé par l’ancien joueur de l’Ajax. Courant mars, au moment de sa disparition, le monde du football lui a rendu de nombreux hommages. Au moment du Clasico, tout le stade barcelonais s’est fendu d’un magnifique tifo, rendant ainsi hommage à son plus bel ambassadeur.


2) Raul au Real Madrid

Rauls

En football comme ailleurs, le destin est parfois capricieux. Pour Raul, il est l’est également puisque le madrilène est issu d’une famille de supporters de l’Atlético, l’ennemi éternel du Real. Et pourtant, c’est bien au sein de la Maison Blanche que l’espagnol va s’épanouir devenant ainsi l‘attaquant ibérique le plus prolifique de l’histoire de la Ligue des Champions.

Aujourd’hui encore, et malgré un départ assez précipité à Schalke 04 en fin de carrière, Raul reste une des idoles du stade Santiago Bernabeu, qui scande encore son nom de nombreuses fois !


3) Paolo Maldini au Milan AC

Maldini

La famille Maldini et le Milan AC est une histoire qui dure depuis près d’un demi-siècle maintenant. Cesare, le père, a remporté la Coupe d’Europe en tant que joueur et entraîneur alors que le fils, Paolo, fut lui couronné en tant que capitaine des Rossoneri. Formé au club, il intègre l’équipe première en 1989 en tant que défenseur central, poste qu’il ne quittera qu’en 2009, à la fin de sa carrière. Maldini est l’homme d’une seule équipe, il l’a prouvé en étant le capitaine emblématique du grand Milan qui régnait sur l’Europe et l’Italie durant des années. Maldini est toujours un mythe à Milan… en attendant son fils qui, lui, évolue en équipe de jeunes.


4) Steven Gerrard à Liverpool

Gerard

Liverpool est un club mythique, avec l’une des histoires les plus riches du football moderne. Et il est clair que Steven Gerrard a très largement contribué à écrire certaines belles pages du club anglais. Milieu de terrain robuste et puissant, il est surtout apprécié des supporters pour sa proximité avec eux, lui qui est un vrai « Scouser » (comprenez un pur et dur de Liverpool) pour porter son équipe dans les moments difficiles. Véritable star dans le nord-ouest de l’Angleterre, il est également respecté par les supporters des autres clubs de Premier League, un luxe qui est loin d’être donné à tout le monde…


5) Rogerio Ceni à Sao Paulo

Ceni

Rogerio Ceni fait en effet partie de la caste très fermée des joueurs ayant fait évoluer leur poste. Grâce à ses nombreux buts (plus de 131 en compétition officielle), le Brésilien est celui qui incarne le plus le concept de gardien-buteur. Cependant, le « mythe » (comme il est appelé au Brésil) n’était pas seulement un redoutable tireur de coups francs mais aussi un fidèle invétéré de son équipe de Sao Paulo, dans laquelle il a joué durant toute sa carrière, soit 24 ans ! Cela représente près de 1230 matches à son actif depuis ses débuts en 1992, soit le total le plus important du club brésilien devant… le roi Pelé.


6) Diego Maradona à Naples

Maradona

Le passage de Diego Maradona à Naples fut sans conteste l’un des plus exaltants et excitants de la riche histoire du club italien. Pendant sept années, l’argentin a régalé les tifosis napolitains et, de par sa technique et son incroyable jeu, a amené Naples au sommet du football italien. Champion d’Italie à deux reprises devant un stade San Paolo chauffé à blanc, il est devenu une des icônes du football napolitain. Maradona fait partie de ces joueurs capables de transporter les foules grâce à ses coups de génie !


7) Thierry Henry à Arsenal

Henry

Thierry Henry est l’un des français à avoir marqué le football en profondeur. Lorsqu’il débarque à Arsenal, Henry est déjà bien plus qu’un espoir qui a déjà bien affirmé son talent du côté de Monaco. Mais c’est vraiment sous les ordres d’Arsène Wenger que le natif des Ulis va exploser. Vitesse, précision, buts hors du commun, il est la pierre angulaire de l’imbattable Arsenal du détour des années 2000. Il termine d’ailleurs meilleur buteur de Premier League 2003-2004, saison durant laquelle le club termina invaincu. En signe de reconnaissance, les dirigeants britanniques ont érigé une statue à son effigie devant l’Emirates Stadium, la classe !


8) Alan Shearer à Newcastle

Shearer

Alan Shearer est un anglais pur souche, et son destin est intimement lié à sa ville de naissance. Natif de Newcastle, il a pourtant mis du temps à revenir chez lui. Après des passages réussis du côté de Blackburn et Southampton, il va finalement signer chez les Magpies où il va enchaîner les performances de haut vol. Buteur hors pair, il va très vite devenir le chouchou de Saint James Park qui aiment en lui son côté populaire et typiquement britannique. Alan Shearer est tellement important dans l’histoire de Newcastle qu’il a un temps tenu le rôle d’entraîneur/joueur, avec succès également.


9) Socrates aux Corinthians

Socrates

A bien des égards, Socrates est considéré comme bien plus qu’un simple joueur de football. Et à raison ! Lors de son passage au sein du club de Corinthians de Sao Paulo, la dictature fait rage au Brésil. C’est alors que les joueurs, Socrates en tête, vont mettre en place ce qui sera plus tard appelé la « Démocratie Corinthiane » un courant libertaire revendiqué au sein de l’équipe. Et cela se ressent sur le terrain puisque les joueurs proposent un football spectaculaire et enjoué. Soutenu par de nombreux intellectuels, Socrates sera au moment de la chute de la dictature comme l’un des acteurs majeurs de la mise en place de la démocratie.


10) Ryan Giggs à Manchester United

Giggs

Véritable idole d’Old Trafford où il y a passé sa vie de footballeur, Ryan Giggs est tout simplement le joueur de football avec le plus beau palmarès : 35 titres à son actif. Il est également le joueur le plus capé de l’histoire du club mancunien avec 963 matchs officiels et plus d’un millier en comptant les matches amicaux. Le Gallois a ainsi mis la barre très haute pour les futurs joueurs du MUFC. Témoignant de son grand professionnalisme et de son caractère de joueur fair-play et très calme, il n’a jamais été expulsé à Manchester United.


11) Franceso Totti à l’AS Rome

Totti

Franceso Totti a une particularité dans cette liste, il s’agit du seul joueur à être considéré comme un mythe alors qu’il évolue encore dans son club de toujours. En effet, formé au club, Totti va passer 23 années sous le maillot de la Louve, un record. Extrêmement populaire chez les tifosis il a gagné ses galons au fil d’exploits retentissants, dont le pinacle sera le succès du Scudetto 2001. Champion du Monde en 2006, il est un demi-dieu chez les supporters de l’AS Roma !