Retrouvez-nous chaque lundi matin pour consulter notre sélection des faits marquants du week-end


Le match du week-end

La victoire semblait acquise pour Everton ce week-end, menant sur 2-0 à la mi-temps sur le terrain de Bournemouth. Mais sur des buts signés Adam Smith et Stanislas, les “Cherries” recollaient au score, alors qu’il ne restait que trois minutes de jeu dans le temps réglementaire. Venaient ensuite les minutes additionnelles et les joueurs de Roberto Martinez pensaient avoir fait le plus dur en reprenant le devant. Mais l’infatigable Stanislas (à nouveau lui!) égalisait pour le club local après 97:18 minutes de jeu, à la plus grande joie des fans ! Score final, 3-3 !

Everton


Le but du week-end

On joue la 95e minute de jeu au Toyota Stadium et le FC Dallas mène sur le score de 2-1 face aux Timbers de Portland dans le match retour de la Conférence Ouest (le match allé s’était scellé sur le score de 3-1 en faveur de Portland). Un petit but du club texan suffirait pour envoyer les deux équipes en prolongation. Mais Lucas Melano, attaquant argentin du club phare de l’Oregon, en a décidé autrement : d’un petit slalom, il élimine son défenseur, puis le gardien, pour trouver le fond des filets et envoyer son équipe en finale ! #FilthyFootwork


Le geste du week-end

Si Jamie Vardy est aujourd’hui meilleur buteur de Premier League avec 14 réalisations, il peut remercier Riyah Mahrez, auteur de 7 buts et 6 passes décisives depuis le début de la saison. Le numéro 26 des Foxes et ancien pensionnaire du Havre AC, a régalé son public avec une fantastique virgule. Le pauvre Paddy McNair n’y a vu que l’ombre de lui même…


La performance du week-end

Meilleur buteur de Premier League avec 14 réalisations suite à la réception de Manchester United (1-1), Jamie Vardy est officiellement rentré dans l’histoire de la Premier League. En ouvrant le score au King Power Stadium, la révélation anglaise du début de saison a marqué son 11e but en 11 matches consécutifs soit un de plus qu’un certain Ruud Van Nisterlrooy (Manchester United, 2003). Il est toutefois encore bien loin du record de Lionel Messi : 21 buts en 21 rencontres consécutives…


La pépite du week-end

Son agent le décrit comme « un garçon extraordinaire, spectaculaire et que tout le monde aime dans le groupe ». Apparu durant la préparation l’été dernier, Gianluigi Donnarumma, le jeune gardien prodige du Milan, est directement passé de numéro trois à numéro un. Exit Diego Lopez, un pilier de l’équipe la saison passée. Lors des cinq dernières rencontres du Milan, le portier italien a pris place dans les buts, a certes été battu à trois reprises mais a effectué 17 parades. Il a notamment sauvé le Milan contre l’Atalanta au début du mois (0-0) et a permis à son équipe de remporter son dernier match sur le score de 4-1 face au Sampdoria Gênes.

Donnarumma


La stat du week-end

Depuis le début de l’année 2015, Neymar, Luis Suarez et Lionel Messi ont inscrit 125 buts jusqu’à la victoire 4-0 acquise ce week-end face à la Real Sociedad (Neymar, Suarez, Neymar, Messi). A titre de comparaison, Le Real Madrid n’a marqué que 112 buts soit 13 de moins. Une seule équipe arrive à suivre le rythme imposé par le trio MSN depuis janvier: le Bayern Munich (125 buts).


La phrase du week-end

« Félicitations, Jamie Vardy. Tu es maintenant numéro un et tu les mérites. » Cette phrase, c’est Ruud Van Nistelrooy qui l’a prononcée suite à la performance de Jamie Vardy face à Manchester United et le nouveau record établit. Beau signe de respect de l’ancien attaquant hollandais !


Le flop du week-end

Ce week-end, Chelsea a enchaîné un deuxième match sans défaite face à Tottenham. Les Blues peuvent donc respirer jusqu’au week-end prochain. En ce qui concerne la performance de Cesc Fabregas, on préfère vous laissez jugez par vous même…


Le coup de cœur du week-end

Buteur lors du match retour face au Jaguars de Chiapas (1-0), André-Pierre Gignac a encore une fois démontré à la planète football qu’il méritait sa place en équipe de France. Grâce à ce but, il a permis aux Tigres de Monterrey d’accéder aux demi-finales du championnat mexicain.


Le petit bonus du week-end

On n’arrête plus Neymar… Profitant d’un tournage publicitaire pour un de ses nombreux sponsors, il a encore une fois démontré l’étendue de son talent avec un splendide coup du foulard ! 100 points, rien que cela !