Retrouvez-nous chaque lundi matin pour consulter notre sélection des faits marquants du week-end!


Le match du week-end

C’était probablement la plus belle affiche du week-end et nous n’avons pas été déçus. Le choc de la 29e journée de Premier League opposait les Spurs de Tottenham aux Gunners d’Arsenal, respectivement deuxième et troisième du championnat anglais. Alors que Tottenham avait l’avantage du terrain, c’est en fait Arsenal qui a ouvert le score par l’intermédiaire d’Aaron Ramsey sur une incroyable talonnade à la 39e minute de jeu. Au retour des vestiaires, Francis Coquelin a laissé ses coéquipiers à dix après un tacle dangereux sur Harry Kane. Le match s’est ensuite complètement emballé avec l’égalisation de Toby Alderweireld à la 60e, et l’incroyable but de l’infatigable Harry Kane quelques minutes plus tard. Arsenal, complètement dominé, a finalement trouvé les ressources nécessaires pour égaliser à la 76e sur une frappe croisé d’Alexis Sanchez. Score final ? 2-2 !


Le but du week-end

On joue la 62e minute de jeu et le score est de parité entre les deux clubs nord-londoniens. Harry Kane récupère le ballon à gauche et, à l’entrée de la surface des Gunners, enroule une frappe splendide du droit. Le ballon heurte le poteau droit d’Ospina et termine au fond. Splendide. Tottenham mène 2-1 et prend provisoirement la tête de la Premier League pendant… 13 minutes. Le temps qu’Arsenal trouve la faille et égalise sur un but de Sanchez.


Le geste du week-end

On est encore dans les premiers moments du match. Les deux équipes ont déjà trouvé le fond des filets mais les joueurs de l’OL semble plus volontaires. 17e minute de jeu: Sergi Darder reçoit un long ballon sur la droite. D’un coup de génie, il décide très intelligemment de remettre le ballon à Rachid Ghezzal d’une seule touche et, en conséquent, met toute la défense de l’EA Guingamp hors de position. Subtile et osé, ce petit geste permettra quelques secondes plus tard à Alexandre Lacazette de trouver le chemin des filets, lançant par la même occasion l’OL sur la voie du succès. Score final? 5-1!


La performance du week-end

Cristiano Ronaldo avait à cœur de se rattraper. Après avoir déclaré que ses coéquipiers n’étaient pas tous à son niveau la semaine dernière, CR7 a démontré qu’il n’avait pas tout à fait tord. En moins de 26 minutes, l’ailier portugais a trouvé le fond des filets du gardien du Cela Vigo à quatre reprises ; sur une frappe de 30 mètres (50e), sur coup franc (58e), à la conclusion d’une action collective (64e) puis de la tête (76e). Grâce à son quadruplé, Cristiano Ronaldo est tout simplement devenu le deuxième meilleur buteur de l’histoire de la Liga avec 252 réalisations. Ronaldo est définitivement unique, Zinédine Zidane ne dira pas le contraire.


La pépite du week-end

A 18 ans et 9 mois, Ousmane Dembélé est devenu le plus jeune joueur à inscrire un triplé en Ligue 1 depuis le record détenu par un certain Jérémy Ménez, auteur d’un coup du chapeau avec Sochaux le 22 janvier 2005 à l’âge de 17 ans et 8 mois. Face à Nantes, il a offert une véritable démonstration d’aisance technique ; volée instinctive après 34 secondes de jeu pour l’ouverture du score, coup-franc indirect pour le 3 à 0 puis un contre-pied parfait après une échappée individuelle pour le 4 à 0 juste avant la mi-temps. Grâce à cette performance, Ousmane Dembélé conforte sa place de meilleur buteur (9 buts) parmi les joueurs de moins de 20 ans dans les cinq grands championnats européens. Rien que cela !


La stat du week-end

228 matches de Liga, 252 buts inscrits. L’inverse semblerait plus logique mais ces statistiques appartiennent bel et bien à Cristiano Ronaldo depuis ce week-end. Auteur d’un quadruplé face au Celta Vigo, il est devenu le deuxième meilleur buteur de l’histoire de la Liga, juste derrière Lionel Messi, auteur de 305 buts.

Ronaldo


La phrase du week-end

Après la victoire des siens face à l’Atalanta Bergame, Massimiliano Allegri n’a pas mâché ses mots quant à la saison de Paulo Dybala : « Il a le visage d’un enfant mais le regard d’un tueur. D’ici deux ans, il peut arriver au top juste derrière Ronaldo et Messi. » Auteur de treize buts cette saison en Serie A, le jeune argentin de 22 ans incarne plus que jamais l’avenir du football.

Dybala


Le flop week-end

Décidément, la saison calvaire continue du côté des Red Devils. En déplacement à West Bromwich, les Mancuniens se sont inclinés (0-1) sur la pelouse des Baggies. Tout a mal commencé pour les joueurs de Louis Van Gaal. En effet, Juan Mata a dû quitter ses partenaires prématurément après avoir écopé de deux cartons jaunes au bout de 26 minutes seulement. Les statistiques parlent d’elles-mêmes puisqu’il faut remonter à mars 1984 pour voir la dernière victoire à domicile des Baggies face à Manchester United.

Mata


Le coup de cœur du week-end

Un match de Coup d’Irlande face au modeste club de Lurgan aura été son dernier match. Ronnie McFall, 69 ans a démissionné de son poste d’entraîneur de Portadown FC après 29 ans de loyaux services. Il aura dirigé son premier match en décembre 1986 avant de remporter quatre titres de champion d’Irlande parmi 20 trophées gagnés. Au total, il aura assisté à 1480 matches et laisse le titre du manager le plus loyal à Arsène Wenger, qui célébrera prochainement ses 20 années à la tête des Gunners d’Arsenal !

Ronnie


Le petit bonus du week-end

L’autre grande affiche du week-end opposait le Bayern Munich, leader de Bundesliga au dauphin, le Borussia Dortmund. Malgré un match nul qui semblait arranger les affaires des munichois, Pep Guardiola n’a pas manqué de recadrer un de ces joueurs… une fois le coup de sifflet final ! Le pauvre Joshua Kimmich, 21 ans, se souviendra longtemps de son premier derby comme titulaire. Malgré cette intervention, Pep Guardiola a déclaré tout le bien qu’il pensait de son jeune joueur en zone mixte : « J’adore ce mec, il a tout pour réussir. Ne dites plus qu’il ne peut pas jouer en défense ! »