Retrouvez-nous chaque lundi matin pour consulter notre sélection des faits marquants du week-end!


Le match du week-end

La match d’ouverture de la Copa America opposant les Etats-Unis face à la Colombie a tourné à la désillusion pour le pays hôte. Les hommes de Jurgen Klinsmann ont cédé dès la 8e minute au Levi’s Stadium de Santa Clara (Californie). Sur un corner tiré depuis la gauche du but, Cristian Zapata s’est défait sans mal du marquage de Geoff Cameron pour inscrire le premier but de la compétition d’une belle volée (1-0). De quoi faire exploser de joie un public colombien omniprésent parmi les 67 439 spectateurs.

Par la suite, les Etats-Unis ont eu plusieurs occasions pour revenir dans le match mais sans réellement inquiéter David Ospina, le portier colombien. Au contraire, peu avant la mi-temps, à la suite d’un ballon perdu par le capitaine Michael Bradley en milieu de terrain, les Etats-Unis sont punis d’un penalty pour une main de DeAndre Yedlin. James Rodriguez se charge de le transformer en prenant Guzan à contre-pied d’un tir au ras du sol (2-0, 42e) pour son quinzième but avec les Cafeteros. En deuxième mi-temps, les americains auront encore quelques occasions mais David Ospina gardera sa cage inviolée. Petite inquiétude pour José Perkerman, le sélectionneur colombien, puisque James Rodriguez est sorti sur blessure, touché à l’épaule…


Le but du week-end

Il ne fallait pas arriver en retard du côté de Metz au Stade Siant-Symphorien, pour le dernier match de préparation des Bleus avant le début de l’Euro. En effet, on joue la 8e minute de jeu lorsque que Kingsley Coman reçoit le cuir côté droit, il décale parfaitement Bacary Sagna qui centre fort à ras-de-terre et trouve Olivier Giroud qui marque d’une sublime « Madjer ». Quoi de mieux pour lancer la belle soirée des Bleus…


Le geste du week-end

Chaque année, pétri de stars, se déroule le traditionnel « Soccer Aid ». Sol Campbell, Jaap Staam, Edgar Davids, Cafu, Dida : des emblématiques figures du football se retrouvant l’espace de 90 minutes pour promouvoir les causes de l’UNICEF. Et comme à son habitude, un homme s’est particulièrement distingué. En l’espace de quelques secondes, Ronaldinho, maitre technicien brésilien, a su enchainer deux petits-ponts. Autant dire qu’il n’a rien perdu. Chapeau monsieur !


La performance du week-end

En match amical ce samedi, la Croatie a explosé l’équipe de Saint-Marin (10-0). L’attaquant de la Juventus Mario Mandzukic a inscrit un coup du chapeau en moins de 15 minutes entre la 24e et la 38e. Celui de la Fiorentina Nicola Kalinic l’a imité en deuxième période après être entré en jeu à la pause. Ivan Perisic et Dario Srna ont tous les deux donné trois passes décisives tandis qu’Ivan Rakitic a lui aussi trouvé le chemin des filets. Autant dire que les “Brésiliens d’Europe” sont chauds comme la braise, avant d’attaquer l’Euro.


La pépite du week-end

Né le 13 avril 1994 à Egersund (Norvège), Veton Berisha a probablement signé la plus belle et importante performance de sa carrière. Pour le dernier match amical des Diables Rouges face à la Norvège avant le début de l’Euro 2016, le jeune attaquant norvégien s’est offert un magnifique but à la 49e minute de jeu pour permettre aux siens de mener au score. Une véritable frappe en pleine lucarne où Thibaut Courtois, gardien des Blues de Chelsea, n’a absolument rien pu faire. Malgré une défaite au coup de sifflet final (3-2), la performance de cet attaquant de 22 ans donnera surement beaucoup de fil à retorde à son club, Greuther Fürth (2. Bundesliga), lors du mercato estivale.


La stat du week-end

France 3 – 0 Ecosse. France 3 – 2 Cameroun. France 4 – 2 Russie. Pays-Bas 2 – France 3. Pour la première fois depuis 1914, l’Equipe de France de football a enchaîné quatre matches avec un minimum de trois buts inscrit ! Une statistique plutôt positive à quelques jours seulement du début de la compétition face à la Roumanie !

Giroud


Le flop du week-end

Pour son entré en lice en Copa America, le Brésil n’est pas parvenu à battre l’Equateur lors de première journée de la poule B. La Seleçao, privée de Neymar, n’a pas réussi a trouver le fond des filets malgré une bonne première période orchestrée par Philippe Coutinho et Lucas. Les hommes de Gustavo Quinteros ont même cru avoir ouvert le score à la 69e sur une grossière erreur d’Allison, le gardien brésilien qui a détourné un centre équatorien dans son propre but. Face à Haïti, prochain adversaire de la Seleçao, les hommes de Dunga n’auront plus le droit à l’erreur. Un brésil plutôt décevant donc qui ne semble de loin pas être le favori de cette mythique compétition.


La phrase du week-end

Repositionné derrière Jamie Vardy and Harry Kane lors des derniers matches des Three Lions, Wayne Rooney, s’est exprimé quant au niveau de son équipe à quelques jours du début de l’Euro 2016. « Nous savons que nous avons une bonne équipe de joueurs. Ensemble, nous essayons de tirer le meilleur de chacun. A nous d’être performants pendant la compétition, car les autre équipes vont nous attendre. Cette équipe a le potentiel pour être la meilleure dans laquelle j’ai joué et je pense que l’avenir de l’équipe nationale anglaise est vraiment brillant. Il sera très important de bien débuter contre la Russie et de gagner. » Reste à savoir si l’emblématique capitaine parviendra à soulever la coupe au Stade de France le 10 juillet prochain !

Rooney


Le coup de cœur du week-end

Suite au forfait de Lassana Diarra, blessé, de nombreuses interrogations se posaient autour de la sentinelle que Didier Deschamps allait aligner face à l’Ecosse. Yohan Cabaye, titulaire à ce poste lors de la Coupe du Monde 2014, semblait être la solution de facilité. Peu importe, le sélectionneur des Bleus décide de titulariser N’Golo Kanté à ce poste. Et en l’espace de 90 minutes, le milieu de Leicester a fait oublier Lassana Diarra. Très propre dans toutes ses relances, toujours bien placé, N’Golo Kanté a clairement gagné sa place de titulaire. D’ailleurs le sélectionneur n’a pas manqué de le complimenter : « Je suis content de lui, il ne fait pas de bruit, il a toujours le sourire… Mais il est là »

Kante


Le petit bonus du week-end

Lors d’un match de division régionale en République Tchèque, le SK Batov 1930 et le FC Frystak ont eu besoin de 52 tirs au but pour se départager. Les deux équipes étaient à égalité à l’issue du temps réglementaire (3-3). C’est finalement le SK Batov 1930 qui l’a emporté 22-21. Frystak a bien eu des opportunités à 4-4, 11-11 et 14-14 mais ses tireurs ont manqué leur tentative. C’est Jan Hrebacka qui craque au 26e tir de Frystak en envoyant le ballon au-dessus.
Pour information, chez les professionnels, la plus longue séance de tirs au but chez les professionnels enregistrée s’est produite lors de la finale de la Coupe de Namibie 2015, remportée par le KK Palace 17 à 16 devant Civics (2-2 après prolongation) après 48 tirs au but.