Retrouvez-nous chaque lundi matin pour consulter notre sélection des faits marquants de ce premier week-end de l’année 2016


Le match du week-end

On joue la 80e minute de jeu au Vicarage Road Stadium et Watford mène 1-0 face à Manchester City. Alors qu’Etienne Capoue manque de peu le but du KO, c’est Yaya Touré qui égalise d’une volée efficace suite à un corner d’Aleksandar Kolarov. Trois minutes plus tard, Sergio Aguero, transparent tout au long de la rencontre, croise parfaitement sa tête sur un centre de Bacary Sagna pour permettre aux siens de repartir avec les trois points ! Score final : 1-2 !


Le but du week-end

On joue la 92e minute de jeu et les Girondins de Bordeaux sont tenus au score par Fréjus (2-2). Puis, sur une sortie anodine dans les arrêts de jeu, Digo Rolan a finalement offert une qualification miraculeuse à Bordeaux, sur un magnifique retourné acrobatique. Autant dire que l’Uruguayen a évité une crise pour débuter l’année du côté de Bordeaux.


Le geste du week-end

Outre sa victoire face à Liverpool, West Ham a une autre raison de sourire avec le retour de Dimitri Payet. Le milieu français, étincelant jusqu’à sa blessure contre Everton début novembre, a foulé à nouveau les pelouses anglaises. Et un quart d’heure après son entrée, l’ancien pensionnaire marseillais a notamment régalé d’une double roulette au milieu de terrain ! Quelle classe !


La performance du week-end

Chambly peut ressortir les bouteilles de champagne du Jour de l’An. Les joueurs de l’Oise, pensionnaires de National, se sont qualifiés avec brio pour les 16es de finale de la Coupe de France ! Leur carton retentissant contre Reims (4-1) s’inscrit dans la lignée des exploits de la Coupe de France. Chambly a notamment pu compter sur un Wilfried Louisy-Daniel en feu, auteur d’un triplé dès la première période (5e, 9e, 43e).

Reims


La pépite du week-end

Né le 27 septembre 1996 à Bregbo en Côte d’Ivoire, Maxwell Cornet, jeune attaquant de l’Olympique Lyonnais, a inscrit les deux premiers buts de la rencontre face à Limoge (0-7) avant d’offrir le troisième buts à Claudio Beauvue. Une performance remarquable pour le premier match de Bruno Génésio à la tête des Gones !


La stat du week-end

13. Comme le nombre de matches depuis que la MSN n’avait plus frappé (NDLR : Messi, Neymar et Suarez n’ont pas participé aux deux derniers matches de Copa del Rey qui n’ont donc pas été pris en compte). Il faut remonter au 20 octobre face au BATE Borisov (victoire 2-0, doublé de Rakitic) pour découvrir la dernière fois que le trio offensif catalan était resté muet ! Autant dire que la défense de l’Espanyol, restée inviolé ce week-end (0-0), a fait un travail exemplaire !

Barcelona's Luis Suarez, Neymar and Lionel Messi celebrate a goal against Atletico Madrid during their Spanish First division soccer match at Camp Nou stadium in Barcelona


La phrase du week-end

« Ce samedi il y a un combat de boxe à Las Vegas et j’aurais aimé emmener ma famille et mes amis le voir. Mais je ne peux pas parce que je n’ai pas le temps. Je ne peux pas me plaindre maintenant parce que je me sacrifie, entre guillemets. Mais ensuite, je veux vivre comme un roi.» Ces mots sont ceux de Cristiano Ronaldo. Le triple Ballon d’Or, 31 ans le 5 février, assure encore qu’il ne se voit pas devenir entraîneur ou dirigeant et qu’il compte bien faire à sa guise une fois sa carrière terminée.

Ronaldo


Le flop du week-end

Stéphane Ruffier s’est illustré en chambrant Wilfried Rother après avoir détourné son tir au but et qualifié péniblement l’AS Saint-Etienne aux dépens des amateurs de Raon-l’Etape, dimanche en 32e de finale de la Coupe de France. Une attitude peu louable du portier stéphanois, qui semblait reprocher au jeune défenseur de CFA2 d’avoir trop parlé. La qualité humaine est tout aussi importante – si ce n’est plus – que la qualité footballistique sur un terrain… Il ne faut pas l’oublier.


Le coup de cœur du week-end

Plusieurs équipes ont repris l’entraîenement ce week-end, après quelques jours mérités de repos durant la période de fête. C’était notamment le cas de la Fiorentina. Et pour remercier les quelques 7’500 supporters venus les encourager, les joueurs ont terminé la session en se regroupant en forme de cœur ! Une belle façon de témoigner leur reconnaissance envers leurs fans !


Le petit bonus du week-end

Ce n’est pas que sur le terrain que Dejan Lovren s’est fait avoir ce week-end face à West Ham. Juste avant le début de cette rencontre, le défenseur croate a vécu une petite humiliation dans les couloirs du Boleyn Ground à Londres. Cette boutade, captée par les caméras, aura au moins eu le mérite d’amuser le défenseur des Reds.