Retrouvez-nous chaque lundi matin pour consulter notre sélection des faits marquants du week-end!


Le match du week-end

Annoncé comme match phare ce week-end en Bundesliga, le duel entre le Bayern Munich et le Werder Brême n’aura vu qu’une seule équipe s’épanouir sur la pelouse. Doublés de Thomas Müller et Thiago, Kingsley Coman triple passeur: le Bayern Munich est repassé en mode rouleau compresseur aux dépens du Werder Brême (5-0) samedi, rassurant son public à quatre jours du duel décisif face à la Juventus en C1. Pep Guardiola et sa troupe ont profité de cette 26e journée de Bundesliga pour retrouver efficacité et sourire, tout en offrant une démonstration de football aux 75 000 fans présents.


Le but du week-end

Dimitri Payet continue de faire parler tout son talent en Angleterre. Le Réunionnais brille et le fait surtout à l’occasion des grandes rencontres. Déjà décisif en seizièmes de finale de la Cup contre Liverpool, il s’est encore distingué dans cette compétition à l’occasion du match des Hammers à Manchester. Dans le mythique stade d’Old Trafford, il a fait parler la poudre sur un coup franc d’une trentaine de mètres, à la 68e minute et alors que le score était encore de zéro partout. Sublime!


Le geste du week-end

Direction l’Ukraine pour le geste du week-end, où s’affrontaient deux des plus grandes écuries du pays: le Dnipro et le Shakhtar. Alors que le score était encore de parité – un peu moins de dix minutes de jeu étaient disputées – l’attaquant brésilien du Dnipro, Matheus, s’est vu glisser un ballon semblait-il trop en retrait. Plutôt que de se retourner et tenter d’éliminer son défenseur en solo, d’un geste totalement fou, il remit le ballon pour John Ruiz en une touche, le trouvant seul devant le but. Avec cette passe lucide et de grande classe, Matheus aura permis à son coéquipier costaricien d’ouvrir le score, un premier but qui donnera suite à trois autres ce soir-là pour les hommes de Miron Markevich!


La performance du week-end

Le PSG a explosé Troyes (0-9), lors de la 30e journée du Championnat de France. L’ESTAC a vécu le pire cauchemar à domicile de l’histoire du championnat. Zlatan Ibrahimovic a signé un quadruplé, Edinson Cavani un doublé, permettant au club de la capitale d’être sacré champion de France pour la quatrième fois de suite et la sixième fois de son histoire. Une débauche historique pour terminer la saison en champion. De un à neuf. Rien n’a semblé pouvoir arrêter les offensives parisiennes sur la pelouse du Stade de l’Aube…


La pépite du week-end

Buteur samedi contre Getafe (6-0), Munir El-Haddadi a trouvé le fond des filets pour le Barça lors des deux dernières journées de Liga. Dans l’ombre des Suarez, Messi, Neymar ou autres stars mondiales du club catalan, le petit prodige de La Masia est peu à peu en train de se forger une identité et un nom dans l’effectif barcelonais. Au point de s’y installer un jour comme leader incontestable? Il est encore un peu trop tôt pour juger, mais le futur semble être en bonne voie pour le vif technicien de 20 ans!


La stat du week-end

926 – Grâce à la victoire de la Juventus Turin contre Sassuolo (1-0), Gianluigi Buffon s’est un peu plus rapproché d’un record historique d’invincibilité en Serie A. En effet, le capitaine de la Vielle Dame n’a pas encaissé le moindre but depuis plus de dix matches, soit 926 minutes de jeu en Serie A ! Il se trouve désormais à trois minutes du record d’invincibilité détenu par Sebastiano Rossi, gardien de but de l’AC Milan lors de la saison 1993-94.

Buffon


La phrase du week-end

Ce week-end, Didier Deschamps a abordé le cas Karim Benzema dont le contrôle judiciaire a été levé dans l’affaire de la sextape. Le sélectionneur des Bleus a notamment loués les qualités de son attaquant, ouvrant la porte à un retour en Bleu: « Il participe plus à la construction du jeu. Vous ne jouez pas au Real cinq ans avec des entraîneurs comme Mourinho, Ancelotti, Benítez ou Zidane si ce n’est pas le cas. Toutes les nations nous l’envient. » Il semblerait donc que l’attaquant du Réal soit bien parti pour disputer l’Euro cet été!

DD


Le flop week-end

Trois jours après son élimination en Ligue des Champions face au PSG, Chelsea s’est incliné à Everton ce samedi en quart de finale de la Cup (2-0). Une rencontre marquée notamment par les dérapages de Diego Costa. Averti d’un carton jaune après onze minutes de jeu, l’attaquant de la Roja se signale une première fois par un crachat ostentatoire au pied de l’arbitre. Chauffé à blanc, il craquera finalement à cinq minutes de la fin du match. Victime d’une faute de Gareth Barry, il se relève, attaque son adversaire à coup de poitrine puis vient laisser trainer sa bouche dans le coup de Barry. Stupidité et frustration à gogo.


Le coup de cœur du week-end

Dimanche dans les dernières minutes du match de Bundesliga entre le BVB et Mayence (2-0), les quelque 80 000 spectateurs du Signal Iduna Park ont chanté « You will never walk alone » pour rendre hommage à un homme de 79 ans décédé des suites d’une crise cardiaque survenue alors qu’il assistait à la rencontre. Alertés en fin de partie par leur staff d’une triste nouvelle annoncée sur les écrans géants du stade, les joueurs du BVB se sont présentés devant la Südtribune pour communier avec le célèbre mur jaune et ses 25 000 supporteurs venus encourager le club en cette fin de week-end.


Le petit bonus du week-end

A 45 ans, Edwin Van der Sar a réussi un petit exploit pour son retour sur les terrains de football en quatrième division hollandaise. Cinq ans après avoir raccroché les crampons, Edwin van der Sar était de retour dans les buts d’une équipe de football ce week-end. Le légendaire gardien de Manchester United âgé de 45 ans avait accepté d’effectuer une pige exceptionnelle avec Noordwijk, son club formateur, pour remplacer le gardien titulaire blessé. Grande attraction de la rencontre de quatrième division disputée devant quelques milliers de spectateurs, le recordman de sélections avec les Pays-Bas n’est pas passé à côté du rendez-vous en arrêtant un penalty!