Retrouvez-nous chaque lundi matin pour consulter notre sélection des faits marquants du week-end!


Le match du week-end

C’était la finale du groupe A! La France et la Suisse s’affrontaient dimanche à Lille au Stade Pierre Mauroy avec en enjeu la première place du groupe. Dès le début de la rencontre, les français ont pris l’initiative du jeu et se sont montrés dangereux même si sur un corner suisse, un cafouillage aurait pu permettre à la Nati d’ouvrir le score. Dominateur, les hommes de Didier Deschamps vont répondre par l’intermédiaire de Paul Pogba à deux reprises. Dans un premier temps, « Pogboom » va obliger Yann Sommer à s’employer pour repousser sa frappe avant que quelques minutes plus tard, il envoie une sublime frappe qui s’écrase sur la barre transversale! Les équipes rentrent donc aux vestiaires après une première mi-temps plaisante.

En seconde période, les suisses vont reprendre la possession du ballon en vain. Ils ne se créeront aucune occasion franche malgré un très remuant Breel Embolo (voir pépite) sur le front de l’attaque. Didier Deschamps décide alors de faire rentrer Dimitri Payet. Ovationné par le public, le Réunionnais rentre parfaitement dans le match et sur un déboulé de Moussa Sissoko côté droit, la barre transversale empêche de nouveau Dimitri Payet d’ouvrir le score sur une magnifique volée plat du pied. Assurés d’être qualifiés en cas de match nul, les deux équipes ne prendront finalement plus de risques dans les derniers instants de la rencontre pour se quitter sur un triste 0-0 au grand dam des supporters. En attendant la suite…


Le but du week-end

Pour profiter du plus beau but du week-end, il fallait assister à la rencontre entre la Belgique et la République d’Irlande. Dans un match très plaisant, les belges se sont totalement relancés après leur défaite face à l’Italie (0-2). En effet, les hommes de Marc Wilmots se sont imposés 3-0 grâce à un doublé de Romelu Lukaku, lui qui avait fortement été critiqué après la défaite des Diables Rouges. Et que dire de ce troisième but belge face à l’Irlande : un modèle de contre! Sur une récupération de Thomas Meunier, ce dernier lance Eden Hazard côté droit qui prend le meilleur sur le latéral irlandais avant de littéralement faire un grand-pont à l’arbitre assistant pour récupérer le cuir pour enfin décaler parfaitement Romelu Lukaku qui d’un plat du pied inscrit son deuxième but de la soirée. À voir et à revoir!


Le geste du week-end

Quelle classe cet Andres Iniesta ! Depuis plus de dix ans déjà, il démontre l’étendue sur les terrains de football, tant en club qu’en sélection. Et depuis le début de cet Euro 2016, le stratège espagnol nous régale : vista, technique, positionnement. Bref, tout ce qu’il faut pour réussir dans le football moderne. Le dernier exemple ? Survenu à la 46e minute de jeu, lors de la victoire tonitruante de l’Espagne sur la Turquie. En trois touches, il amortit, il délaisse son adversaire et il trouve son compatriote – sans même que le ballon touche le sol. Un geste parmi tant d’autre qui auraient pu être souligné. Mais qu’il est beau à voir jouer, le numéro six de la Roja.


La performance du week-end

Tenant du titre, le Chili n’a pas fait de sentiments en quart de finale de la Copa America face au Mexique. Alexis Sanchez et ses coéquipiers se sont imposés 7-0 dans la nuit de samedi à dimanche devant les 80 000 spectateurs du Levi’s Stadium de Santa Clara, en Californie. L’homme du match? Eduardo Vargas, qui évolue à Hoffenheim, en Bundesliga. Il a inscrit pas moins de quatre buts (44e, 49e, 57e et 74e) qui lui permet de prendre seul la tête du classement des buteurs du tournoi avec six réalisations. Les autres buts de la «Roja», en mode rouleau-compresseur lors de ce quart, ont été inscrits par Edson Punch (16e, 87e) et Alexis Sanchez (52e).


La pépite du week-end

Auteur d’une bonne rentrée face à la Roumanie, Breel Embolo était très attendu par les supporters suisses face à la France. Et ce que l’on peut dire c’est qu’il n’a pas démérité. Esseulé sur le front de l’attaque, le jeune attaquant du FC Bâle s’est démené à conserver les quelques ballons qu’il a reçus. Présent dans les duels, Breel Embolo a donné du fil à retordre à la défense française et notamment à Laurent Koscielny, son adversaire du soir. Toujours très remuant sur le front de l’attaque, il n’aura finalement eu que très peu l’occasion de se mettre en valeur mais aura été très intéressant dans ses déplacements. Pas mal pour un joueur de seulement 19 ans !

Embolo


La stat du week-end

54 – « Forcément, c’est plaisant. Mais loin de moi l’idée de me comparer à mon sélectionneur qui reste une références. » Les mots d’Hugo Lloris en conférence de presse concernant son nouveau record. Face à l’équipe de Suisse, le gardien des Spurs de Tottenham à égalé le record de capes chez les Bleus de Didier Deschamps (54). Une belle statistique pour Hugo Lloris qui a assumé cette responsabilité avec l’équipe de France pour la première fois le 17 novembre 2010, lors d’une victoire d’une rencontre face à l’Angleterre. À quand le rôle de sélectionneur ?

Lloris


Le flop du week-end

Après avoir obtenu un penalty suite à une faute de Martin Hinteregger à la 79e, Cristiano Ronaldo pensait ouvrir le score pour le Portugal samedi contre l’Autriche. Sauf que le capitaine lusitanien a trouvé le poteau sur son tir. Décidemment, alors que son rival argentin s’éclate aux USA, lors de la Copa America, Cristiano Ronaldo n’a toujours pas trouvé le fond des filets. La compétition est loin d’être finie mais les attentes sont toujours là, pour le récent vainqueur de la C1.


La phrase du week-end

« Ca va être un match spécial pour moi, mais je n’ai plus d’amis dès que le match est commencé. » Vous l’aurez compris, le défenseur des Reds de Liverpool, Martin Skrtel, ne fera absolument aucun cadeau à ses coéquipiers de Premier League lors du match décisif de la Slovaquie face à l’Angleterre lundi. Aucune exception ne sera faite, y compris pour ses amis de Liverpool : « Si je dois tacler mon pote de Liverpool, je n’hésiterai pas. Je suis là pour lutter pour mon pays. » Les hostilités sont donc lancées !

Skrtel


Le coup de cœur du week-end

C’est ce qu’on appelle un véritable coup de cœur. À quelques heures du coup d’envoi du match opposant la Belgique à l’Irlande, les fans Irlandais se sont lancés dans un magnifique chant d’amour. Des dizaines d’entre eux se sont mis autours d’une française qui passait par là. « Can’t Take My Eyes Of You », « I Love You Baby », et un « Hey Baby », la jeune femme a eu droit à un sacré répertoire musical. Après le magnifique hommage rendu à la police française, les Verts ont d’ores et déjà remporté la palme des meilleurs fans de l’Euro 2016 !


Le petit bonus du week-end

Quelques jours seulement après les incidents opposant les fans anglais aux fans russes, les rues de Marseille ont eu droit à un peu de répit à l’occasion de la rencontre opposant l’Islande à la Hongrie. En marge de cette confrontation, les Magyars se sont offert un impressionnant « clapping ». Frisson garanti !