Il existe bien des manières de supporter son club de cœur. On peut bien sûr aller au stade tous les weekends, mais on peut également aller bien plus loin… C’est le cas de John Westwood, ce britannique supporter de Portsmouth aujourd’hui âgé de la cinquantaine qui, en 1989, et avec l’accord bienveillant de l’administration britannique, a fait changer son nom en John Portsmouth Football Club Westwood.

Un acte extrême mais pas forcément étonnant quand on connaît la passion de cet homme pour son club de toujours. En plus de ce changement d’identité, John a également différents tatouages, dont l’un sur le crâne, à l’effigie de son club. Sur l’une de ses dents, il possède également une petite gravure de l’écusson du Portsmouth FC. Comme il aime le dire lui-même, « je suis un homme religieux, et ma religion est Portsmouth FC ». Le décor est planté.

Optimized-JOHN_PORTSMOUTH_FOOTBALL_CLUB_2


Et il faut dire que dans la ville portuaire du sud de l’Angleterre, le look de John détonne les jours de matchs de Pompey (surnom du club). Affublé d’un grand chapeau bleu sous lequel se dissimule une perruque frisée de la même couleur, il chante à la gloire de son club dans les rues qui jouxtent Fratton Park, le stade local. Véritable animation, il est l’un des supporters les plus connus de l’autre côté de la Manche et nombreux sont ceux qui souhaitent prendre une photo avec lui, pour immortaliser cette rencontre.

Et pourtant, bien loin des préjugés qui peuvent accompagner un tel mode de vie, John PFC Westwood mène une vie quotidienne bien loin du football. Propriétaire d’une boutique d’antiquités, il vend en particulier d’anciens livres, pour lesquels il voue une autre passion. Féru de littérature, il affirmait dans une interview à Man of the Match « adorer les livres, grâce à eux, j’apprends quelque chose de nouveau chaque jour. Ils m’aident à évoluer au quotidien. » Si sa passion lui prend évidemment beaucoup de temps, et est très voyante, John garde malgré tout les pieds sur terre et n’en oublie pas l’important : la famille et une vie bien remplie hors du sport. « C’est un peu comme Dr Jekyll et Mr Hyde », explique-t-il.

Optimized-JOHN_PORTSMOUTH_FOOTBALL_CLUB_3

Il faut dire qu’à son image, les supporters de Portsmouth ont une réputation qui n’est plus à présenter en Angleterre. Malgré des résultats en dent de scie, le club végète actuellement en troisième division, le stade est toujours rempli de milliers de personnes pour supporter le club.
Encore mieux, il y a quelques années, un consortium de reprise composé de supporters et d’investisseurs locaux a tout simplement racheté le club, alors au bord de la faillite. Ainsi, il est devenu le plus important des clubs anglais dirigé par ses propres supporters. Et cela fonctionne ! Les caisses sont aujourd’hui renflouées et, au niveau sportif, l’équipe retrouve un assez bon niveau.

John est le symbole des supporters de ce club. Animés d’une passion sans limites pour leur équipe, ils sont prêts à tout pour défendre leurs couleurs, pour redonner ses lettres de noblesse à Portsmouth. Ils sont un exemple d’implication, de ce que le football peut nous offrir de plus beau, une passion sans limites et un amour incomparable pour ses couleurs.

Au Royaume-Uni, les changements d’identité pour reprendre une particularité de son club est monnaie courante. Et pour cause, il est en effet possible de croiser outre-Manche Gary White Hart Lane (le nom du stade de Tottenham), Lee Blackburn Rovers Football Club Spary ou encore Mr Motherwell Football Club.
Mais de tous ces supporters de l’extrême, c’est bien John qui reste le plus célèbre !