La main de Dieu?

Le club de DC United essaierait-il de s’attacher les faveurs divines ? Club phare de la fin des années 1990 et champion pour la dernière fois en 2004, la formation de Washington peine à retrouver les succès depuis. Pour y remédier, un de leurs supporters, soutenu par le club, a fait réaliser un maillot floqué « Pope Francis ». Mieux, il a réussi, en faisant appel à tout son réseau pour obtenir la tunique et accéder à l’entourage du chef de l’Eglise, à offrir ce maillot au Pape François. Lors de sa tournée américaine, le religieux argentin a été tellement acclamé que Lionel Messi n’aurait pas fait mieux. Parmi les présents qu’il a reçus, on retrouve donc le maillot de DC, avec le numéro 10 évidemment qui est celui du petit argentin et de son illustre prédécesseur Diego Maradona qui a triomphé lors de la Coupe du Monde 1986 au Mexique grâce à son talent… et à « la main de Dieu » qui lui a permis d’éliminer l’Angleterre.

Difficile d’imaginer le Souverain pontife se promener en pareille tenue… pourtant, son amour pour le foot serait (presque) aussi grand que celui pour sa religion. Le Pape, de son vrai nom Jorge Mario Bergoglio, est en effet connu pour être un supporter du club argentin de San Lorenzo. Et depuis son élection en 2013, le club a d’ailleurs été champion du tournoi d’ouverture et vainqueur de la Copa Libertadores en 2014. Faut-il y voir un signe ?

Un sacré fan de football

Lors de la Coupe du Monde brésilienne, le Pape avait d’ailleurs pris officiellement la parole pour inviter les supporters à célébrer leur passion pour le foot en respectant les valeurs éthiques et sociales du sport. « Loyauté, persévérance, partage, amitié, solidarité » sont autant de notions que l’on retrouve dans le football selon le Saint-Père pour qui « le sport est une école de la paix ».

En 2014, le Pape François avait même reçu plusieurs stars du ballon rond au Vatican. Parmi eux, les Argentins Lionel Messi, Javier Zanetti (à l’origine de l’événement) et Ezequiel Lavezzi, le franco-argentin David Trezeguet, et de nombreux internationaux en activité ou non comme l’illustre Diego Maradona.

DC United continue d’y croire

DC United espère-t-il vraiment que son offrande sera aussi efficace que la foi qui lie le Pape à l’ancien club de Renato Civelli et Ezequiel Lavezzi ? Pour l’instant, la bénédiction papale n’a pas été très efficace puisque Washington vient de perdre 2-0 contre l’Impact Montreal, la faute à un doublé de l’inusable Didier Drogba. Quatrième de la conférence Est, le club devrait tout de même pouvoir retrouver les playoffs cet automne pour espérer faire mieux que la saison dernière (défaite en demi-finale de la conférence Est contre les Red Bulls de New-York).