Dans le monde du football, les groupes de supporters redoublent d’inventivité pour que leur présence dans le stade soit la plus remarquée possible grâce à leurs chants et animations.

Mais ce jour-là, les Ultramarines, l’un des plus fervents rassemblements de fans des Girondins de Bordeaux a frappé un grand coup en matière d’animation en tribune. Comme on peut le voir sur de nombreuses vidéos et photos de l’événement, des dizaines d’explosions simultanées de couleurs ont pu être aperçues ce jour-là dans la tribune sud du stade Chaban-Delmas. Un spectacle hors du commun qui a coloré de manière incroyable le début de la rencontre qui opposait alors Bordeaux à Saint-Etienne.

Grâce à ce tifo d’un genre nouveau, les fans bordelais sont entrés dans une nouvelle manière de supporter leur équipe. Terminés les messages parfois injurieux ou belliqueux parfois écrits sur des grandes bâches, voici une animation pacifiste dans le message et magnifique dans l’esthétisme. Beaucoup devraient suivre cette voie…

Comme on peut l’imaginer, la préparation de ce tifo inédit a pris beaucoup de temps aux supporters girondins. En fait, comme l’explique au quotidien Sud-Ouest le président des Ultramarines Laurent Perpigna, « on y a pensé en voyant il y a trois ans des images de la fête des couleurs en Inde, appelée Holi. Les gens passent la journée à se jeter de la poudre colorée les uns sur les autres ». Et cette poudre justement, a été acheminée par petits balluchons spécialement pour l’occasion depuis Bombay, l’une des plus grandes villes d’Inde.

Une belle alternative aux fumigènes, interdits dans les stades, et un bel hommage à une autre culture. Ce jour-là à Bordeaux, le football a retrouvé ce qui fait sa grandeur : la créativité de ses supporters et son ouverture vers le monde, de nouveaux horizons. « Le résultat a été largement à la hauteur de nos espérances. On est très contents, ça sortait de l’ordinaire, le stade nous a applaudis, les joueurs sont venus à la fin du match et se sont amusés avec nous » explique-t-il.

Optimized-BORDEAUX_GIRONDINS_TIFO_FANS_NATION_MOBILE_APP_FOOTBALL_JOUEURS

Le Tifo, un vrai spectacle dans les tribunes

Il faut dire que depuis près de cinquante ans, les tifos sont partie prenante de la vie des tribunes en Europe, mais également dans le reste du monde. Véritable signature pour les supporters, ils mettent traditionnellement en scène des symboles rappelant leurs couleurs, voire même certains joueurs et moments historiques du club (victoire lors d’un match important, lors d’une compétition), de la manière la plus imaginative possible. Bien sûr, il n’y a pas de tifos à chaque match, ceux-ci sont en principe réservés aux rencontres décisives mais aussi aux derbys.
Historiquement, c’est en Italie et dans le sud de l’Europe (majoritairement en Turquie et en Grèce) que les tifos se sont développés dans les années 1960 et 1970 (d’ailleurs le terme tifo est à rapprocher de tifosi, qui désigne les supporters en italien). Très vite, d’autres continents, en particulier l’Amérique du Sud, s’est prise au jeu et a adopté cette nouvelle manière de faire la fête dans un stade.

Optimized-BORDEAUX_GIRONDINS_TIFO_FANS_NATION_MOBILE_APP_FOOTBALL_STADIUM

Aujourd’hui, l’Allemagne est l’un des pays ou les plus beaux tifos sont réalisés. Cela s’explique par une fréquentation élevée des stades, même dans les divisions inférieures, qui permettent la mise en place de ces animations. Récemment, le club du Dynamo Dresde a même réalisé le tifo le plus grand du monde.

Optimized-BORDEAUX_GIRONDINS_TIFO_FANS_NATION_MOBILE_APP_FOOTBALL_TIFO_ALLEMAGNE

En utilisant cette nouvelle sorte de célébration, les supporters bordelais ont fait entrer le monde des tribunes dans une nouvelle ère. Cet événement est bien plus qu’un signe d’encouragement pour leur équipe, c’est également un signe d’ouverture, de mélange des cultures que le football est capable de faire. En plus d’allier des nouvelles techniques, et donc de créer un spectacle inédit et hors du commun, les supporters du club de Willy Sagnol ont su retourner aux bases même de leur sport. Et cela vaut bien tous les buts possibles !